Insectes

Abeille au turbin

Aux beaux jours, j’essaie d’inventorier les derniers insectes vivants à l’air libre dans les champs et les jardins. Leur disparition progressive, constatée et mesurée par la majorité des scientifiques, me pousse à les observer plus attentivement. Avant qu’ils ne deviennent souvenir.

Prendre une loupe, c’est faire attention, mais faire attention n’est-ce pas déjà avoir une loupe ? L’attention à elle seule est un verre grossissant. (…). Il faut dépasser la logique pour vivre ce qu’il y a de grand dans le petit”.
Gaston Bachelard dans La poétique de l’espace.

Pour se faire entendre, les insectes bourdonnent, crissent, craquettent ou stridulent. Parlent-ils du déclin de la biodiversité ?

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Comments are closed.